Pour qui et pour quoi ?

Adaptable aux contraintes de tous âges, toutes conditions physiques, la sophrologie est accessible à tous (les personnes atteintes de troubles psychotiques constituant la seule exception) : enfants dès 5-6ans, adolescents, adultes, femmes enceintes, seniors, entreprises ou collectivités…. Elle peut se pratiquer aussi bien en séance individuelle qu’en groupe. 

Amélioration du quotidien

Gestion du stress, de l’anxiété, des angoisses, burn-out 

Troubles du sommeil 

Acouphènes 

Difficultés relationnelles ou émotionnelles 

Amélioration de la vitalité 

Optimisation de la concentration, de l’apprentissage, de la mémoire 

Adaptation aux changements voulus ou subis (deuil, séparation, changement professionnel) 

Développement de la confiance en soi, de l’estime de soi

Préparation mentale à un évènement

 Examens (scolaires, universitaires, permis de conduire…) 

Naissance

    Interventions médicales 

 Représentations scéniques

Prises de parole en public

Evènements sportifs (compétition, sélection)

Entretiens professionnels   

Accompagnement d'un traitement médical

 

Gestion de la douleur 

Accompagnement de la maladie et de traitements médicaux (cancer, fibromyalgie…)

Accompagnement post-opératoire, rééducation

Amélioration de la vitalité 

Optimisation du rétablissement (pour les maladies curables)

 

Accompagnement d'un comportement
phobique ou pulsionnel

 

Accompagnement au sevrage de certaines addictions 

(cigarette, drogues, alcool, sucre)

Gestion des pulsions comportementales 

Accompagnement des troubles alimentaires

Atténuation de phobies 

Accompagnement de suivi psychologique  

 

Quelque soit votre objectif, le but d’un accompagnement est toujours de vous rendre autonome en vous apportant les outils vous permettant de puiser dans vos propres ressources afin d’apaiser durablement votre quotidien et d’affronter sereinement votre avenir.   


IMPORTANT : la sophrologie ne se substitue aucunement à quelque type de traitement médical ou psychologique que ce soit. Le.la sophrologue ne prodigue pas de diagnostic, de prescriptions médicales et n’interfère pas avec d’éventuels traitements en cours : il s’agit d’une pratique complémentaire à ces derniers. Je m’engage à respecter les limites de ma discipline et me réserve le droit d’orienter ma clientèle vers un.e autre professionnel.le en cas de nécessité (art. 11 & 12 du code de déontologie de la profession)

Pour consulter le code de déontologie, c’est ici :  https://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/deontologie-sophrologie/.